Retour sur le championnat du monde de difficulté à Guanghzou – Chine.

La dernière compétition de la saison 2016 vient de s’achever pour Camille après trois jours de compétition où il a fallu gérer le décalage horaire, le rythme des voies (une par jour pour les qualifications) et l’alimentation pour être prête au bon moment.

Bien encadré par Cécile, Daniel et Antoine les entraîneurs et kiné nationaux, les 9 membres de l’équipe de France jeune sont parvenus jusqu’en demi-finale. 5 d’entre eux se sont qualifiés pour les finales dont Camille.

De préparation en récupération et debriefing tous les jours, les coaches ont soutenu Camille et l’ont aidé à se hisser jusqu’à la finale.
Arrivée samedi matin à Guanghzou (Canton), elle passe deux jours à se caler sur l’heure chinoise et peaufiner son état de forme avec l’équipe de France jeune.

Après une magnifique cérémonie d’ouverture, les listes de départ sont données.  Elle porte le dossard 44.
Première voie de qualification lundi matin. La mise en route n’est pas optimale, elle chute sur un pas dynamique, engagé compte tenu de sa taille. Petite déception, elle se classe 24ème sur 56.
Mardi, elle part dans sa deuxième voie bien motivée pour remonter au classement. C’est un mouvement ample dans un toit qui la fait chuter.  Elle est 14ème sur cette Q2.

Elle sort  20ème des qualifications qui est synonyme de qualification pour la demi-finale.
Mercredi matin, elle partira 8ième des demis puisque 27 qualifiées en demi. Elle arrive bien déterminée et comme à son habitude elle libère les watts et fait une demie dont elle a le secret. Le compte à rebours est alors enclenché et elle remonte les places petit à petit au fur et à mesure des chutes des concurrentes jusqu’à l’inespérée 8ème place synonyme de qualification en finale !

Elle part deux heures plus tard dans cette voie (probablement 8b) et se battra jusqu’au bout.
Elle garde sa place de 8ème et finit très contente de son championnat. Elle a pu en finale se rapprocher des légendes du moment chez les minimes : Ashima, Laura ou encore  Brooke qui sont à 15 ans déjà semi-professionnelles.
Depuis le 29 mai, Camille est en équipe de France. Et même sans le titre de championne de France, les résultats sont là. Elle est première au classement national. Elle a fini 5ème  du championnat d’Europe et elle revient de chine avec la 8ème place mondiale.
Tout le travail de cette saison et de l’été a payé.
Bravo Camille et maintenant place à la saison 2017 qui a déjà commencé avec le bloc.

championnat-du-monde-3